Le repérage

Le repérage des lieux de tournage est une activité essentielle lors de la préparation d’un projet cinématographique.

À la base, le scénariste écrit une histoire qui se déroule dans des lieux et à une époque donnée. Il n’est pas rare que, dans son élan de créativité, le scénariste se laisse emporter dans un univers qui lui est propre.

Le repérage des lieux permettra de transposer à l’écran une version des plus fidèles du scénario et de l’univers qui le compose. C'est aussi un outil essentiel pour l'équipe qui devra effectuer le tournage. 

Éléments à prendre en considération

Quels sont les éléments à considérer lors du repérage d'une lieu pour le tournage d'une scène.

Outre le décor proprement dit, lors du repérage d’un lieu, il est important, en plus de répondre à l’aspect physique des besoins du scénario, de considérer certains éléments essentiels pour faciliter le tournage de la scène.

Un bon repérage limite les imprévus possibles au moment d’effectuer le tournage. 

Besoin du site

Intérieur, extérieur?

Le son ambiant

Lors du tournage, la ville prévoit-elle effectuer des travaux. Dans ce cas, cela rendrait les prises de son plus difficiles. Comment est l’acoustique?

La luminosité

La lumière du jour est-elle disponible, abondante, en trop grande quantité?

Sources d'énergie

Quelle sera la source d’énergie pour alimenter l’équipement utilisé? Quelles sont la réglementation et les normes pour l’utilisation d’une génératrice.

Les stationnements et les permis

Quels sont les disponibilités de stationnement, un permis est-il nécessaire pour le tournage à ce lieu?

Accessoires et autres

Quels sont les accessoires ou autres items dont la production aura besoin pour utiliser ce site?

Réussir son repérage

Une bonne préparation est essentielle pour un résultat supérieur

Le repérage est une étape capitale de la préproduction. Pas de bons repérages, pas de bons décors pour les scènes devant être tournées en extérieur ou en intérieur en dehors des studios, pas de tournages réussis, pas de bons films ! Un exemple : Vous trouvez le château idéal pour votre film censé se dérouler au moyen-âge ; et vous exultez ! Mais voilà, une fois sur place, vous vous rendez compte qu’il y a trop de bruits indésirables aux alentours des lieux. Si votre ingénieur son ne trouve aucune solution à ce problème, vous allez… rater votre film ! Voilà pourquoi il est capital de réussir son repérage de lieux de tournage appropriés. 

Faites un dépouillement de votre scénario, et dans ce cas précis un dépouillement par décors. Éplucher le scénario vous permettra de vous faire une idée précise des décors intérieur/extérieur nécessaires au tournage des scènes du film. Ce n’est qu’en ayant une idée claire de ces décors que vous pourrez vous mettre à leur recherche et les repérer ou … repérer ce qui s’en rapproche le plus.

Trucs et astuces

Une fois que vous vous êtes imprégné du scénario, ne vous lancez pas tout de suite dans la recherche physique des lieux de tournage. 

Prenez quelques heures pour vous remémorer des endroits que vous avez visités par le passé ou vus quelque part, et qui pourraient convenir aux scènes à tourner.

Parfois, votre esprit vous en trouvera quelques-uns ; ce qui vous fera gagner un temps précieux.

Ils vous permettront de prendre des photos et de réaliser des films des différents lieux de tournage ayant fait l’objet de votre repérage. 

Vous les communiquerez par la suite au réalisateur au chef opérateur et à l’ingénieur son (cet article part du principe que c’est l’assistant réalisateur qui fera le repérage, si ce n’est pas lui il faudra bien entendu lui en faire part aussi) ; ce qui leur permettra de se faire une idée claire et précise des lieux de tournage que vous avez repérés.

Faites votre repérage des lieux de tournage aux heures où vous comptez tourner votre film dans lesdits lieux. Cela vous permettra de vous rendre compte de tout ce qui ne va pas : l’éclairage trop faible ou à contre-jour en ce moment de la journée, les bruits ambiants tels que les bruits de travaux, les bruits de la circulation, les bruits du vent, les bruits d’avion, etc. 

Vous pourrez alors décider de trouver d’autres lieux de tournage ou… de prendre toutes les dispositions nécessaires. Par exemple, si vous vous rendez compte que l’éclairage n’est pas propice (à votre tournage) à un moment donné de la journée, rien ne vous empêche de repérer les heures de la journée où il le sera.

Si vous pouvez répondre par « oui » à chacune des questions de cette liste non exhaustive, vous pouvez être pratiquement sûr d’avoir repéré un bon lieu de tournage : 

Est-ce que le lieu de tournage est facile d’accès en terme de temps ?

Est-ce que les camions, véhicules de production et autres véhicules (les véhicules des acteurs par exemple) ont un parking où se garer ?

Est- ce qu’il y a suffisamment d’espace pour installer une table régie et parker le matériel technique ? Est-ce qu’il y a suffisamment d’espace pour réserver un emplacement pour le maquillage, un emplacement pour les costumes et accessoires du film, etc ?

Est-ce que les équipements techniques peuvent être facilement acheminés sur le lieu du tournage ? Par exemple, si les techniciens doivent monter leur équipement sur 5 étages, ça risque de devenir rapidement pénible,

Est-ce qu’il est facile d’accéder à des toilettes et salles de bain ? Cela n’a l’air de rien. Mais lors d’un tournage, les gens ont besoin de se mettre à l’aise ; et les choses vont se compliquer rapidement si c’est impossible !

Est-ce que l’électricité est accessible ? Est-ce que l’alimentation est assez puissante pour satisfaire tous les besoins du tournage en termes d’éclairage et divers ?

Est-ce que le lieu est sécurisé ou peut l’être facilement ?

Est-ce qu’il est facile d’obtenir des autorités compétentes une autorisation de tournage pour les lieux du tournage ou… est-ce un parcours du combattant ?

Etc.

Mais attention, ce n’est pas parce que vous aurez répondu « Non » à certaines de ces questions qu’il faut d’office abandonner l’idée de tourner dans un lieu que vous aurez repéré. Car, parfois, il suffit de prendre quelques précautions, quelques mesures pour rendre un lieu de tournage tout à fait approprié.

Tenez, par exemple, si l’alimentation n’est pas assez puissante dans un décor intérieur, rien ne vous empêche de penser à … un groupe électrogène ou d’appeler un professionnel pour vous bricoler quelque chose.

Si vous avez par exemple identifié un bâtiment privé comme lieu approprié pour votre tournage, il vaudrait mieux avoir l’autorisation du propriétaire avant d’informer votre réalisateur de l’existence d’un tel lieu. Pourquoi ?

Imaginez un peu que le propriétaire oppose un refus après que vous ayez indiqué le lieu au réalisateur. Vous aurez l’air bien malin !

Donc, négociez avec le propriétaire des lieux dès que vous avez repéré un lieu de tournage qui vous intéresse ; et ne pensez pas toujours argent. Les gens n’ont pas forcément besoin d’argent pour vous autoriser à tourner chez eux. Ils pourraient se contenter de leur nom inscrit parmi les remerciements lors du générique de fin du film. Ils pourraient être heureux de savoir qu’un film a été tourné chez eux. Cela peut être l’occasion pour eux d’y figurer et de réaliser peut-être un vieux rêve, etc.

Autre chose : tout en négociant avec le propriétaire des lieux, faites-lui bien comprendre tous les désagréments liés au tournage d’un film, qu’il s’y engage en connaissance de cause. Cela évitera qu’il se rétracte au mauvais moment ; et s’il faut le reloger quelque part pour le temps que prendra le tournage, faites-le.

De plus, si vous tournez dans un lieu privé il est préférable, par sécurité, d’avoir une trace écrite et donc de faire signé un document au propriétaire, même si l’accord verbale, moins prudent mais plus simple, peu aussi s’appliquer.

Il n’est pas toujours évident de repérer un lieu de tournage 100% parfait pour les scènes d’un film. Parfois, les contraintes sont tellement nombreuses qu’il faut savoir faire preuve de souplesse et revoir le décor exigé.

Il faut alors confronter le réalisateur et sa vision artistique des choses aux réalités du terrain tout en veillant à lui offrir le meilleur décor possible.

Principaux intervenants

Un des rôles du réalisateur, à l’étape de pré production, est de s’assurer de pouvoir livrer la vision du scénariste sur la pellicule. C’est à ce moment que le repérage des lieux devient important.

En collaboration avec le scénariste, le directeur de production et le «location manager», ils tenteront de bien identifier les besoins et les compromis à faire pour retrouver l’essentiel des décors nécessaires au tournage des scènes. 

Location manager

C’est le rôle du location manager de trouver les sites de tournages. Dans la plus part des cas le location manager possède un répertoire de sites qu’il pourra proposer au réalisateur. Il n’est pas rare que le location manager arpente les villes et les villages à la recherche du site idéal ou qu’il ait recours à des ressources externes telles que les bureaux de film et de cinéma des villes. Ces agences possèdent des photos et des plans détaillés de plusieurs endroits potentiels et propices au tournage.

Dans bien des cas, une demande de permis sera exigée afin d’utiliser des lieux publics pour le tournage. Les demandes peuvent se faire via les bureaux du cinéma et de la télévision, pour les villes qui en disposent, ou au conseil de ville ou encore à des particuliers.

La demande de permis fait partie de l’étape du repérage. En demandant les permis à l’avance, la production s’évite des désagréments de dernière minute.

Directeur de production

Si des costumes particuliers, des travaux d’aménagement, des modifications ou l’ajout d’accessoires étaient requis, le réalisateur demanderait au directeur de production d’entrer en contact avec des décorateurs, des costumières, des accessoiristes et autres intervenants qui pourraient lui être utiles dans les circonstances.

C’est le directeur de production qui coordonnera les relations entre les intervenants pour s’assurer que tous sont en place au moment du tournage.