La scénarisation

La scénarisation est principalement la mise en scène du descriptif visuel et auditif de l’histoire qui sera porté à l’écran.

Écrire un scénario n’est donc pas aussi simple que l’on pourrait le penser. La scénarisation est régie par des principes universels et fait appel à des règles en matière de temps, de contextes, de traitement de l’image, d’espace et de forces d’action qui interagissent les uns sur les autres. 

Après avoir défini le sujet de son film et rédigé son synopsis, le scénariste procédera à la scénarisation de son projet. Le processus de la scénarisation regroupe donc toutes les étapes de l’écriture du film qui sera porté à l’écran. Un bon scénario est structuré. Il s’inspire d’une technique d’écriture rigoureuse et méthodique. Un bon sujet ne fait pas nécessairement un bon scénario toutefois, un bon scénario peut rendre n’importe quel sujet intéressant. 

En bref

Le scénario est le développement dramatique du synopsis en une histoire complète et définitive.
Il contient toutes les scènes et les dialogues ainsi que des éléments descriptifs servant au tournage du film tel que l'endroit, le temps de la journée et, quelques fois les effets de transition.

EXTRAIT D'UN SCÉNARIO
Fondu noir
3 - EXT. BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE - SOIR
Jessica fait les cent pas devant les marches de la bibliothèque municipale.
JESSICA
(Impatiente)
Huit heures et quart, où est-ce qu'ils sont?
On ne peut jamais se fier à ces deux là.
Venant de nulle part, Marie-lou s'approche de Jessica avec nonchalance
MARIE-LOU
Hé hé, salut miss, ça va?
JESSICA
(Déçu)
T'es en retard Marie-lou, on avait dit huit heures. 

Pour commencer l'écriture de votre scénario

Le synopsis raconte l'histoire et sa trame

Après avoir déterminé le sujet de notre scénario, le synopsis sert à mettre en place la trame du scénario. Il définit plus précisément l’ensemble de l’histoire.

À partir du sujet, le scénariste développe les principales lignes d’action qui seront observées tout au long du scénario. C’est à cette étape que le scénariste esquisse les principaux personnages et leurs relations avec le scénario.

En résumé, si le sujet est un bref résumé de l’histoire, le synopsis raconte l’histoire et sa trame en plusieurs paragraphes.

Comprendre les paradigmes

Écrire en respectant les paradigmes.
Un paradigme est un modèle de pensées. En cinéma, on retrouve plusieurs paradigmes dans chacune des étapes de production. Lors d’un tournage, par exemple, le réalisateur aura recours à des normes établies par l’industrie cinématographique pour effectuer ses cadrages ou encore son mouvement de caméra. Lors de la scénarisation, il utilisera certaines règles pour procéder à la composition de son scénario.

Motivation thématique

Écrire un scénario c’est d’abord et avant tout construire une histoire qui véhiculera un ou plusieurs thèmes centraux (l’amour, la peur, la vieillesse, le désastre...) que l’on appelle : les motivations thématiques.

Généralement on ne dénombre qu’un seul thème central dans un scénario. Celui-ci est pris en charge par des forces d’actions, habituellement des personnages, dotés d’un potentiel leur permettant d’engendrer une série de situations, aussi appelées : situations contextuelles, qui motivent l’histoire.

La motivation thématique est l’élément qui alimente le scénario. Il existe deux modèles de motivation thématique :

La motivation thématique UNIVERSELLE
• Grands thèmes fondamentaux propres à l’ensemble des sociétés, des cultures, de l’humanité : Amour, haine, pouvoir, mort, l’envi, la survie... (Rejoint tout le monde)

La motivation thématique SPÉCIFIQUE
• Thèmes propres à une seule culture, à un seul groupe d’individu ou à un individu lui-même : la religion catholique... (Rejoins un groupe cible)

À titre d’exemple :
All about EVE (1950)
Réalisateur Joseph L. Mankiewicz
Motivation thématique : L’ambition, l‘envie.

NIKITA (1990)
Réalisateur Luc Besson
Motivation thématique : Reconstruction de soi

Situation contextuelle

La situation contextuelle est le contexte dans lequel la motivation thématique pourra se développer, incarnée à travers des personnages et une situation précise. Reprenons les films ci-haut mentionnés :

All about EVE
Une jeune femme ambitieuse et envieuse met tout en œuvre pour devenir vedette de théâtre grâce à sa rencontre avec une actrice de renom.

Dans ce cas, la situation contextuelle dans laquelle la motivation thématique (L’ambition et l’envie) se fera à travers la démarche théâtrale et la séduction d’une actrice de renom.

NIKITA
Jeune femme junkie choisi de se réhabiliter pour survivre en devenant agent secret pour le compte du gouvernement.

Dans ce cas, la situation contextuelle dans laquelle la motivation thématique (Reconstruction de soi) se fera à travers sa réhabilitation. 

Le canevas

Définition : Esquisse, plan schématique d’un ouvrage.
Le canevas est le squelette de votre scénario. Après avoir déterminé la motivation thématique et la situation contextuelle, le scénariste devrait, à ce stade, avoir une bonne idée de son sujet. En utilisant un canevas type, il met en place le squelette de son scénario. 

Je tiens à préciser ici que la conception du canevas est un ensemble de normes à prendre en considération dans son tout et non uniquement point par point. Tous les éléments qui composent le canevas doivent être assimilés avant de passer à l’étape d’écriture du canevas.

Canevas Exemple

Mise en situation Nikita et sa bande attaquent une pharmacie
- pivot - Nikita est arrêtée et conduite dans un centre secret
Intrigue Nikita doit choisir entre la mort ou la réhabilitation
- pivot - Nikita reçoit sa première mission
Dénouement Nikita devient agent spécial

N.B. La mise en situation, l'intrigue et le dénouement pourraient avoir plusieurs séquences. Pour les besoins de l'exemple, nous nous sommes limités à une seule séquence par bloc.

Avant d’aller plus loin dans le processus, nous devons définir certains outils que nous utiliserons lorsque nous travaillerons sur le canevas du scénario. 

Conception de votre canevas

Un scénario se divise en séquences. À l’intérieur d’une même séquence, on retrouve plusieurs segments d’action. On appelle ces segments des scènes. La scène sert à définir l’action qui se situe dans un lieu donné avec des personnages précis.

EXEMPLE :

SÉQUENCE 1 - Nikita fait partie d’un gang de rue et attaque une pharmacie

Scène 1 – Nikita marche avec ses complices junkys

Scène 2 – Un junky fracasse la vitrine de la pharmacie

Scène 3 – le pharmacien se défend en tirant sur les agresseurs

Scène 4 – Nikita riposte avec son calibre 38

Scène 5 – Une équipe d’intervention spéciale de la police arrive sur les lieux

Scène 6 – On procède à l’arrestation de Nikita

Dans un scénario, les personnages sont des forces d’action qui alimentent le cheminement de l’histoire. Pour que le scénario évolue, des événements, des rebondissements ou des changements doivent s’exercer sur ceux-ci. On appelle ces bouleversements des «pivots».

Le pivot sert de tremplin aux personnages et fait basculer l’histoire vers une nouvelle direction. Il est un prétexte qui alimente les forces d’action (personnages) dans le but de les influencer. C’est un élément essentiel au développement du film et de son intrigue.

EXEMPLE

SÉQUENCE 1 - Nikita fait partie d’un gang de rue et attaque une pharmacie

Scène 1 – Nikita marche avec ses complices junkys

Scène 2 – Un junky fracasse la vitrine de la pharmacie

Scène 3 – le pharmacien se défend en tirant sur les agresseurs

Scène 4 – Nikita riposte avec son calibre .38

Scène 5 – Une équipe d’intervention spéciale de la police arrive sur les lieux

Scène 6 – (PIVOT) On procède à l’arrestation de Nikita

L’arrestation de Nikita fait basculer l’histoire. Sans cette arrestation, l’histoire serait alors différente. C’est donc le premier pivot du scénario. Cela va conduire à une nouvelle ligne d’action et de séquences. 

Un segment (scène), est lui aussi subdivisé en petites séquences. Nous appelons ces séquences des plans. Le plan définit l’action qui se déroule dans la scène. Par la suite, des isolats sont utilisés afin d’accroitre le dynamisme du plan. Une scène est généralement composée de plusieurs plans et de nombreux isolats; mais il arrive également que le réalisateur utilise un seul plan (plan séquence) pour le tournage d’une scène (libdub).

EXEMPLE

SÉQUENCE 1 - Nikita fait partie d’un gang de rue et attaque une pharmacie

Scène 1 – Nikita marche avec ses complices junkys

Plan 1 – Nikita marche dans la ruelle

            Isolat 1 – Gros plan des pieds de Nikita

            Isolat 2 – Gros plan de ses cheveux

            Isolat 3 – Plan d’ensemble Nikita qui marche

Plan 2 – Nikita se positionne dos à la porte

            Isolat 1 – Plan ceinture Nikita se colle au mûr

            Isolat 2 – Plan épaule Visage de Nikita essoufflée

Plan 3 – Un Junky s’approche avec la batte de baseball

            Isolat 1 – Gros plan de la batte

            Isolat 2 – Plan d’ensemble des Junkys regroupés

            Isolat 3 – Plan pieds Junkys qui s’élance

Plan 4 – Image des yeux de Nikita qui hoche de la tête

Plan 5 – Image du Junky qui fracasse la vitrine

            Isolat 1 – Gros plan de la batte qui heurte la vitre

            Isolat 2 – Gros plan des débris de la vitre qui tombent

Scène 2 – Un junkys entre dans la pharmacie

Nous reparlerons, dans le cadre du document sur le découpage technique des plans et de leurs organisations. L’idée principale ici est de comprendre la dynamique entre la séquence, la scène et ce qui la compose.

Au moment d’écrire votre synopsis, vous avez déjà une bonne idée de la composition des personnages. Toutefois, la création de vos personnages se fait en même temps que l’écriture de votre canevas. À mesure que vos personnages s’installent dans l’histoire, vous devez prendre quelques minutes afin de leur donner une identité propre.

Le personnage est une force d’action à travers lequel s’exercent les motivations thématiques conduisant au dénouement du récit. Il dispose de caractéristiques et d’attributs qui se superposent aux forces d’action. Ces caractéristiques ne sont pas essentielles au développement de l’action, mais elles contribuent à étoffer et à approfondir celui-ci. Les caractéristiques sont parfois à la base de la création d’une ligne d’action secondaire.

5 types de forces d’action d’un personnage 

1- Personnage (doté d’une psychologie)

2- Justice (critique les institutions)

3- Idéologique (racisme, religieux)

4- Science fiction (être de toutes espèces)

5- Situationnel (panne d’ascenseur, tornade)

Afin de donner vie à vos personnages, il est essentiel d’en tracer le portrait. Il existe trois volets à considérer lorsque vient le temps de présenter votre personnage :

1- Identité : L’âge, activité en termes d’emploi, situation familiale, loisirs, quartier où il habite.

2- Description physique : Portrait physique, taille, apparence, trait particulier, coiffure, manières, stature, démarche, gestes.

3- Personnalité : Éducation, goûts, manies, culture, valeurs, idéaux, attitudes face à certaines situations, tempérament, organisation psychologique.Le scénariste rédige le portrait de son personnage en utilisant l’une ou l’autre de ces approches. Il peut également rédiger un prologue pour le personnage. Le prologue ne sera utile qu’au scénariste puisqu’il racontera la vie du personnage avant le début du film.

Marie-Lou (1er rôle) Fille unique,

Marie-lou grandis dans un milieu aisé. Son père, vice-président d’une multinationale du secteur pétrolifère, exerce son autorité avec fermeté. Sa relation avec lui est tumultueuse. Sa mère, décédée alors qu’elle n’avait que huit ans, lui manque beaucoup. Elle n’a jamais accepté que son père se remarie. Sa belle-mère trouve que Marie-Lou est une enfant gâtée et qu’elle devrait être placée au pensionnat. Étouffé, Marie-Lou fugue et découvre la vie avec les «squatters ».

PLAN DRAMATIQUE

Le conflit est à la source de la dramatisation dans un scénario. Il naît de la rencontre des forces contraires et peut varier en intensité. Il tient son origine des personnages ou des situations.

Dans un scénario la dramatique est créée lorsque l’un ou l’autre des facteurs ci-dessous est présent:- Les émotions- Le choix que font les personnages- Le sujet lui-même- La distance entre le sujet et le spectateur- La tension et le conflit- L’identification du spectateur aux personnages- L’équilibre du personnage est menacé ou ébranlé

LE CONFLIT ET LE PERSONNAGE

Face au conflit, les personnages peuvent réagir de plusieurs façons ou avoir plusieurs attitudes :

1.Incapable de décoder la situation – Le film «Halloween»

2.Ne veut pas décoder la situation – Le film «Psychose»

3.Décode, mais est impuissant face à la situation – Le film «La ligne verte»

4.Veut décoder, mais un autre personnage s’interpose – Le film «Midnight express»


Face au conflit, le personnage peut adopter un des comportements suivants :

- Fuir

- Combattre

- Renoncer


Les impératifs d'un bon scénario

La structure dramatique est la pierre angulaire d'un bon scénario
Pour arriver à créer toute la tension nécessaire dans une structure dramatique, le scénariste utilise l’une des trois techniques ci-dessous :

1. Les personnages paraissent tendus sans que le spectateur sache pourquoi.

2. Le spectateur sait avant les personnages ce qui va arriver.


3. Le spectateur apprend en même temps que les personnages ce qui arrive. 

Le milieu évolutif

La description du milieu permet au scénariste de présenter, lors du dépôt de son scénario à un producteur, sa vision de l’environnement à l’intérieur duquel évolueront les différents personnages. On utilise l’un ou l’autre des cinq grands types de milieu :

- Milieu social
- Milieu historique
- Milieu psychologique
- Milieu idéologique
- Milieu fantastique

Il est à noter que le milieu dans lequel les personnages progressent peut également être considéré comme un personnage (la maison dans le film «Amityville horror house) 

Milieu social

Le milieu social est pratiquement toujours présent à l’exception des histoires tournées dans un même espace.

On y décrit le milieu social type, exemple :
La banlieue: piscine; maisons en rangées

La ville : Gratte-ciel; Yellow cab; Ghetto

La campagne: ferme; animaux; champs


Milieu historique

Le milieu historique nécessite une recherche approfondie, car il repose sur des variables spécifiques à caractères vérifiables.

Il est utilisé dans le film dit historique tel que «La liste de Schindler». 

Milieu psychologique

La description du milieu psychologique met l’accent sur le changement que ce milieu exerce sur les personnages.

Le film « Le silence des agneaux » est le parfait exemple de ce genre de milieu.

Milieu idéologique

Le milieu idéologique relève d’un mode de pensées philosophiques, de l’éthique de la vie.

Le milieu exerce alors un rôle sur l’action par le biais d’une idéologie particulière.

Dans le film « Jamais sans ma fille », l’idéologie musulmane extrêmiste et ses valeurs en est l’exemple. 

Milieu fantastique

Le milieu fantastique pourrait, à la limite, être considéré comme un personnage. Il est omni présent à travers les décors, les costumes, le maquillage.

Exemples de film

Star Wars
Star Trek
Blade Runner

Tab heading 6

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Pellentesque quis quam in risus pulvinar ultrices eget non sem. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae proin accumsan odio.