Les drones

Les drones sont de plus en plus utilisés pour réaliser des prises de vues aériennes.

Les sociétés de production vidéo s'équipent avec des appareils capables de réaliser des vidéos aériennes qui permettent de remplacer l'hélicoptère équipé de Wescam ou même de créer de nouveaux angles de vue grâce à leur capacité de vol à basse altitude. 

L'importance des règles de sécurité

Avant d'utiliser un drone pour votre tournage, informez-vous sur la législation dans votre pays

Au Canada

Transport Canada réglemente l’utilisation des drones pour la sécurité du public et des autres usagers de l’espace aérien.

Avant de faire décoller votre drone, soyez conscient des règles pour bien les suivre.

Autrement, vous pourriez mettre des vies en danger et vous exposer à des amendes allant jusqu’à    25 000 $, ou à une peine d’emprisonnement, ou les deux.

Le choix d'un drone

Les drones se font de plus en plus nombreux sur le marché, et la technologie ne cesse d’évoluer. Vous souhaiteriez en acheter un mais vous avez peur de faire un mauvais choix ? Bien qu'il existe sur le marché plusieurs compagnie offrant des drones à vocation cinématographique, mon choix personnel s'arrête sur DJI. Cette compagnie offre une vaste gamme de drone pour tous les budgets. 

Le Spark

Le Spark est un mini drone qui présente toute les technologies phares de DJI. Filmez à tout moment, dès que l'inspiration vient.

Avec ses options intelligentes de contrôle, sa nacelle mécanique et l'excellente qualité de sa caméra, le Spark repousse les limites de votre créativité.

À partir de $399 usd

Phantom 4 Pro

Parfait pour les débutants comme pour les opérateurs de drone expérimentés, la gamme Phantom présente la fiabilité, les contrôles intuitifs, l’excellente qualité d’image et les performances de vol élevées qui rendent la gamme des Phantom de DJI si emblématique.

Doté d’une caméra 4K, d’une portée de 4 km, du système de positionnement visuel et de 25 minutes de temps de vol, les utilisateurs peuvent expérimenter la joie de voler avec une aisance incroyable.

À partir de $1199 usd

Mavic Air

Le Mavic Air est le drone DJI le plus petit à abriter une nacelle mécanique 3-axes avec une compensation des mouvements réduite à 0,005°. Disposés en formation triangulaire, les amortisseurs de nacelle aident à toujours mieux stabiliser les plans. En plus des panoramas Horizontal, Vertical et 180°, le Mavic Air assemble 25 photos en 8 secondes seulement pour créer des panoramas Sphère 32 MP limpides.

Le Mavic Air filme des vidéos incroyables en 4K 30 ips, enregistre à 100 Mb/s pour capturer chaque seconde en qualité UHD.

Avec l’enregistrement de ralentis en 1080p 120 ips, le Mavic Air capture vos aventures les plus épiques et les plus rapides.

À partir de $799

Mavic Pro 2

Prenez votre envol et obtenez la qualité d'image emblématique de Hasselblad avec le Mavic 2 Pro de DJI. Doté du système OcuSync 2.0 qui a un flux de transmission vidéo 1080p de 8 km, d'une caméra L1D-20c de Hasselblad avec capteur CMOS de 1 po et d'un système de reconnaissance des obstacles poussée, ce quadricoptère est fait pour vous aider à voler et à prendre des photos comme un pro.

Inspire 2

L'Inspire 2 profite de tous les avantages du premier modèle et les améliore. Le système de traitement d'image CineCore 2.0 a été amélioré vers la version 2.1. L'enregistrement vidéo est compatible avec la 6K en CinemaDNG/RAW et avec la 5,2K en Apple ProRes quand la caméra Zenmuse X7 est utilisée.

Il passe de 0 à 80 km/h (50 mph) en seulement 5 secondes et atteint un maximum de 94 km/h (58 mph). Sa vitesse descendante maximum est de 9 m/s.

Une telle vitesse et agilité pour un appareil de cette taille est une première. Un système de double batterie allonge le temps de vol jusqu'à un maximum de 27 minutes (avec la X4S) et la technologie auto-chauffante lui permet de voler même dans des températures très basses.

FlightAutonomy a été revu et développé spécifiquement pour l'Inspire 2, autorisant un évitement d'obstacles dans deux directions et une redondance des capteurs. Les multiples modes de vol intelligents ont été accrus, comme Spotlight Pro, pour donner aux pilotes la possibilité de créer des plans complexes et spectaculaires.

Le système de transmission vidéo amélioré est à présent capable d'émettre sur deux canaux, avec une fréquence de signal double. Il peut diffuser le flux vidéo de la caméra FPV embarquée et de la caméra principale simultanément pour une meilleure collaboration entre le pilote et le cadreur.

À partir de $2999

Bien utiliser son drone

Une révolution technologique qui permet de dépasser les limites

Dans ce segment, nous allons voir comment réaliser des prises de vues aériennes cinématiques avec un véhicule aérien sans pilote (UAV).

Nous explorerons les techniques de prise de vue, l'heure de la journée, les paramètres de l'appareil photo et certains post-traitements dans certaines applications de post production.

Le mouvement

Comprendre le mouvement

Vitesse de déplacement

Ma première recommandation à quiconque filmant avec un drone est de ralentir son déplacement. Lent est plus cinématique, et donne l'impression au spectateur que vous filmez depuis une plus grande plate-forme, telle qu'un hélicoptère. Cela augmente inconsciemment la valeur de la production et rend l'image plus contrôlé et conçu.

Assurez-vous également que vous utilisez facilement les manettes de commande RC de la télécommande. Utilisez des mouvements progressifs et n'oubliez pas d'accélérer et de décélérer lentement; Sinon, vous secouerez la caméra avec les mouvements les plus rapides, augmentant ainsi vos chances d'avoir des distorsions ou des «effets jello» sur vos séquences.

Pré-planifiez et visualisez autant de photos aériennes que vous le pouvez. Je vous recommande d'examiner votre lieu de tournage avant le tournage afin de prendre en compte les limites de la zone. Connaître ce dont vous aurez besoin à l'avance vous aidera également à optimiser la durée de vie de la batterie de votre drone, de sorte que vous ne manquerez pas les plans dont vous avez vraiment besoin, car vos batteries sont épuisées. 

Utiliser deux axes de mouvement 

Imitez les plans à gros budget que vous voyez dans les films, qui vont généralement avoir deux axes de mouvement en même temps. Un exemple serait de voler en arrière et vers le bas en même temps, à un rythme régulier et fluide.

Le glissement

Le glissement ou mouvements latéraux fonctionnent également très bien pour montrer des paysages sous un angle différent. Comme la plupart des paysages sont montrés sur des vidéos aériennes avec le drone se déplaçant seulement en avant ou en arrière, un mouvement latéral peut se démarquer. Il peut également être un moyen efficace de révéler des fonctionnalités intéressantes dans le paysage ou lorsque vous suivez un personnage. 

L'orbite

L'orbite consiste à effectuer une rotation du drone autour de votre centre d'intérêt. Celui-ci peut être fixe ou en mouvement. L'orbite peut également être combiné à un mouvement de bas en haut ou d'avant / arrière pour augmenter l'effet dramatique. Plusieurs drones offrent cette fonction en mode automatique ce qui facilite grandement la manipulation du drone pour les pilotes moins expérimentés. 

 Le passage
(Fly Through)

Les plans de passage peuvent être très cinématiques et dramatique, mais ils seront les plus risqués, car vous utiliserez probablement uniquement votre écran de contrôle (FPV) pour naviguer avec votre drone. Ils consistent à faire voler le drone entre des objets ou des structures. Évitez toutefois la surutilisation de ce genre de plan car cela peut distraire votre auditoire, en leur faisant réfléchir davantage au risque de la prise de vue, au lieu de remarquer la cinématographie.

Mouvements de la nacelle

Vous pouvez également essayer des mouvements de la nacelle combinés à des mouvements de drone pour ajouter une autre dimension à vos prises de vue. Faire cela peut vous donner jusqu'à trois axes de mouvement combiné. Un de mes favoris: vole en avant et incline le cardan vers le haut pour révéler le paysage.

Pan 360

Je ne recommande pas d'effectuer une rotation complète simplement sur l'axe de la nacelle, ou plutôt un panoramique de 360 degrés. Cela est dû au fait que les drones ont souvent du mal à être précis avec ce mouvement, et cela peut donner un effet fouet au métrage si vous ne faites pas attention. Si toutefois vous décidiez de le faire, assurez-vous d'avoir la possibilité, dans les paramètres de votre télécommande, d'effectuer des réglages pour diminuer la sensibilité des contrôleurs (joysticks). 

Paramétrage de la caméra

Pour des résultats cinématographiques

Utiliser un profil d'image plat

Les réglages de l'appareil photo joueront également un rôle important dans la cinématique de vos images. Assurez-vous de filmer dans le profil de caméra le plus plat possible, ce qui devrait vous donner la plage la plus dynamique de votre caméra aérienne. Filmer de cette façon aide à empêcher le ciel et les nuages ​​de s’éteindre, tout en conservant les détails dans les endroits les plus sombres du sol. Lors du montage, cette technique vous permettra d'ajuster les paramètres (saturation, coloration, contrastre) plus facilement.

Règlages à plat à droite :
Saturation à 0
contraste de -1 à - 3
Luminosité à 0

Utilisation d'un Luts lors du montage à gauche 

Vitesse d'obturation 

Lorsque l'on film une séquence avec un drone, la vitesse d'obturation est directement liée à votre taux d'images par seconde. Vous devriez toujours utiliser une vitesse qui représente le double de votre taux d'images par seconde.

exemple:
24 ips / 88 shutter speed
30 ips / 60 shutter speed
60 ips / 120 shutter speed
120 ips / 240 shutter speed

Pour éviter l'effet stroboscopique ou de grain, gardez votre ISO entre 100 et 250 maximum. Il est fortement recommandé d'utiliser des filtres polarisants pour aider à accentuer les contrastes lors de la post production.

Les filtres

En photographie aérienne et en particulier en vidéographie, les filtres ND (Neutral Density) réduisent la quantité de lumière pénétrant dans la lentille sans affecter les couleurs. Les filtres ND peuvent être clairs, gris ou presque noirs. Les filtres ND permettent à l'opérateur de modifier librement les paramètres importants de la caméra: la sensibilité ISO, l'ouverture et, plus important encore, la vitesse d'obturation. Au cours d'une journée ensoleillée, la vitesse d'obturation de notre appareil photo drone a une valeur très élevée. Cela conduit à un regard qui est utilisé dans les films de sport et d'action, mais presque jamais dans les longs métrages et les documentaires. Les images seront très nettes, surpeuplées et bafouilleront un peu: nous connaissons l’aspect des éclaboussures de sang ou des voitures de course qui traversent la terre.

En tant que cinéastes aériens, notre objectif est d’ajouter un peu de flou de mouvement aux images enregistrées. Comment fait-on cela? Nous devons entrer une valeur de vitesse d'obturation inférieure et c'est le moment où les filtres ND deviennent intéressants. Ils laissent moins de lumière pénétrer dans la caméra, ce qui signifie que nous pouvons réduire la vitesse d’obturation sans avoir une image très brillante, presque blanche. Les images seront correctement éclairées, tandis que nous pouvons changer la vitesse d'obturation de notre caméra drones.
 

Quel filtre choisir

Répondre à cette question est un peu plus compliqué. Il n'y a pas de valeurs de filtre ND exactes qui sont toujours correctes dans certaines situations. Il s'agit souvent d'essayer sur place, cela dépend du paysage réel et de la force de la lumière. Nous pourrions dire: le filtre qui vous permet de régler la vitesse d'obturation correcte tout en obtenant une image bien éclairée est parfait. Mais avant que vous soyez stressé, laissez-moi partager ce petit graphique avec vous, basé sur mes expériences (et je possède une certaine expérience).